Petite histoire à méditer    drôle ….   mais tellement juste

 

 

  

- Le petit Emamnuel déménage à la campagne et achète un âne à un vieux fermier pour 100 euros

- Le fermier doit livrer l'âne le lendemain, mais justement le lendemain :

- Désolé fiston, mais j'ai une mauvaise nouvelle : l'âne est mort

- Bien alors, rendez-moi mon argent.

- Je ne peux pas faire ça. J'ai déjà tout dépensé...

- OK alors, vous n'avez qu'à m'apporter l'âne.

- Qu'est-ce que tu vas faire avec un âne mort?

- Je vais le faire gagner par un tirage au sort à une tombola..

- Tu ne peux pas faire tirer un âne mort comme lot !

- Certainement que je peux.... 

-Je ne dirai à personne qu'il est mort.

- Dans sa situation, le fermier se dit qu'il ne peut pas vraiment refuser.

- Il amène donc l'âne au petit Emmanuel.

- Un mois plus tard, il revient voir le petit Emmanuel.

 - Qu'est devenu mon âne mort ?

- Je l'ai fait tirer au sort. J'ai vendu 500 billets à 2 euros: ça m'a fait... une recette de 1.000 euros !!

- Et personne ne s'est plaint ?

- Seulement le gars qui a gagné. Mais je lui ai rendu ses 2 euros et il n'a pas fait d'histoire!

- Emmanuel a vieilli et est devenu ministre des finances de la France,et depuis président .....

- Et pour gagner plus, il s 'est toujours entouré d'ânes et continue à entuber tout le monde....!

 

 A faire suivre c'est trop fort

 

> > Un grand malheur, bien de notre siècle.

Une enseignante est chez elle à l’heure du dîner, elle a commencé à lire les devoirs faits par ses élèves.
Son mari est près d'elle et joue sur sa tablette. Pendant qu’elle lit le dernier devoir, des larmes commencent à couler sur le visage de sa femme.
Le mari voit ça et demande :
- « Pourquoi tu pleures ma chérie ? Qu’est-ce qui se passe ? »
La femme :
- "Hier, j’ai donné un devoir aux élèves de première année, avec comme sujet : "Mon Souhait dans ce monde moderne. »
- « D'accord, mais pourquoi pleures-tu ? »
La femme :
- C'est le dernier devoir qui me fait pleurer.
- « Écoute, je te le lis :
"Mon souhait est de devenir un Smartphone. Mes parents aiment tellement leur Smartphone. Ils sont tellement occupés avec leur Smartphone que parfois ils oublient de s’occuper de moi. Quand mon père rentre fatigué du travail, il a du temps pour son Smartphone, mais pas pour moi. Quand mes parents sont en train de faire un travail important et que le Smartphone sonne, ils répondent au téléphone à la première sonnerie.
Mais pas à moi… même si je pleure.
Ils jouent des jeux sur leur Smartphone, mais pas avec moi. Ils ne m’écoutent jamais, même quand je suis en train de leur dire quelque chose d’important.
Alors, mon souhait est de devenir un Smartphone" !…
A la fin de la lecture, le mari très ému demande à sa femme :
- « Qui a écrit ça ? »
La femme :
- «Notre fils !...»