L’église était pleine. Les bancs débordaient de monde

Soudain, dans un nuage de fumée, Satan apparut au milieu de l'église.
> > >

 Tout le monde se mit à crier et à courir vers la sortie en se bousculant.
> > > Seul, un vieillard était resté assis tranquille sur son banc.
> > > Il avait l'air de se foutre du diable qui se trouvait devant lui.
 

Satan s'adressa au vieil homme :

 - Tu ne sais pas qui je suis ?
> > >

L'homme répondit 

- Bien sûr que si.
> > >  - N'as-tu pas peur de moi ? lui demanda Satan.
> > >  - Pas du tout, dit l'homme.
> > >  - Ne réalises-tu pas que je peux te tuer d'un seul mot ?
> > >  - J'en doute pas une minute, répondit calmement le vieil homme.
> > >  - Sais-tu que je peux t' infliger d'horribles souffrances pour l'éternité ?
> > >  - Ouais, je sais ça aussi.

 - Et tu n'as toujours pas peur de moi ? demanda Satan.
> > >  - Pas du tout !

> > >

Exaspéré, Satan lui demanda :
> > >

- Pourquoi n'as-tu pas peur de moi ? 
> > >

L'homme répondit calmement

- Cela fait 58 ans que je suis marié avec ta sœur !

 

 

MAUVAISE BLAGUE DU JOUR
> > >
> > > Ha ces Corses!
> > >
> > > C'EST UNE ÉQUIPE DE TÉLÉVISION DE FRANCE 3 QUI DÉBARQUE DANS
> > > UN PETIT VILLAGE CORSE POUR Y INTERVIEWER DES HABITANTS.
> > >
> > > Ils rencontrent un petit vieux, ils se présentent et lui demandent de
> > > raconter son meilleur souvenir.
> > >
> > > Le petit vieux ne se fait pas prier:
> > >   "Eh bien voilà, c'est le jour où j'avais perdu ma chèvre
> > > dans le maquis. J'ai cherché un jour, deux jours et rien.
> > >
> > > Là, tous les hommes du village ont décidé de m'aider et nous avons
> > > retrouvé ma chèvre.
> > >
> > > On a alors fait une grande fête : on a mangé du fromage corse, du
> > > saucisson corse, on a bu du vin corse et à la fin on a tous enculé
> > > la chèvre...C'est la coutume !"
> > >
> > > La journaliste de France 3 l'interrompt et lui dit : "Mais enfin
> > > Monsieur ! Ce n'est pas possible !
> > >
> > > On ne peut pas diffuser ça ! Vous n'avez pas un autre bon souvenir ?"
> > >
> > > Le petit vieux réfléchit ... puis son visage s'éclaire :
> > > "Ha ben si ! C'est le jour où la Louise, la femme du
> > > César, s'est perdue dans le maquis !
> > >
> > > Il a cherché un jour, deux jours...Et puis on s'est décidé avec
> > > tous les hommes du village à l'aider.
> > >
> > > On a retrouvé la Louise !
> > >
> > > Alors, on a fait une grande fête : on a mangé du fromage corse, du
> > > saucisson corse, on a bu du vin corse, et à la fin on a tous enculée
> > > la Louise...C'est la coutume !"
> > >
> > > La journaliste est furieuse et dit au petit vieux :
> > > "Bon ! OK ! On oublie l'histoire de votre meilleur
> > > souvenir ! Racontez-nous votre pire souvenir !"
> > > Et là, le petit vieux en levant les yeux au ciel dit :
> > >
> > > "C'EST LE JOUR OÙ JE ME SUIS PERDU DANS LE MAQUIS…"
>